🏁 Etape 11 – Velles – Gargilesse
Grosse étape aujourd’hui. Nous repartons donc de Velles où notre batterie a chargé toute la nuit, nous voici donc pourvus pour la journée. Hier soir Philippine a passé un long moment avec Amaury, un des pèlerins avec qui nous avançons ensemble depuis le départ. On se croise, on se dépasse, on se retrouve. Nous avons aussi passé la soirée avec Chistelle et sa fille Leena Jade ainsi que Laurent. Partie endiablée de Uno pendant que je fais la lessive. Mais maintenant tout le monde se méfie de Philippine qui joue comme une pro au Uno. A défaut d’accueil pèlerin nous voici relégués au bord du stade de foot avec juste un point d’eau, d’où la panne de batterie. Dépliage et pliage de la tente n’ont plus de secret pour moi. Nous sommes enfin prêts et partons aux environs de 9 heures. Direction Argenton. Le paysage a déjà beaucoup changé au cours de l’étape précédente. Plus de champs à perte de vue (blé, orge, tournesol, etc) place aux prés et au bocage. L’architecture change également progressivement. Nous arrivons pour déjeuner à Argenton-sur-Creuse. Petite salade pour moi et croque monsieur pour Philippine. On sent la température monter. Il va faire très chaud. Nous repartons crémés et avec le stock d’eau. Il nous en faudra plus de 4,5 litres juste pour le trajet. Nous avançons en longeant la Creuse au début puis nous montons sur le plateau, quelques passages très agréables dans la foret puis nous relongeons la Creuse. J’arrive à un carrefour et j’ai le choix entre une route qui serpente avec des voitures qui arrivent plein pot (et c’est le tracé du chemin) ou un chemin qui part à droite et qui rejoint la bonne route un peu après la nationale. Je joue la sécurité en me disant qu’au pire je ferais demi tour. Tout va bien jusqu’au 15 derniers mètres avec un passage très délicat au dessus d’un pont et une montée très raide et glissante. Je comprends donc ce qui fait que l’on nous fait passer ailleurs. Je tente le couo. Je décharge le gros sac et je fait passer le chariot. Je pousse de toute mes forces. Ça passe tout juste. Philippine comme d’habitude me demande si ça va quand elle m’entend souffler comme un bœuf. Je reprends mon souffle et nous nous dirigeons vers un barrage et la, petite surprise, passage impossible en chariot, d’abord une volée de marches suivi de rochers à escalader. Peine perdue avec les 50 kg du chariot. Je suis donc contraint de faire demi tour. C’est la première fois que je ne peux suivre exactement le chemin. Je suis bon pour un grand détour qui me fait reprendre la nationale que je voulais éviter tout à l’heure. 3 ou 4 kilomètres en plus. Je ne suis plus à ça près ! Me voici donc à nouveau sur la bonne route. Plus que quelques kilomètres avant d’arriver à Gargilesse.
Nous voici enfin arrivés avec un peu moins de quarante kilomètres depuis notre départ. Nous sommes contents d’arriver. N’ayant pas réservé je tente la mairie sans conviction en me disant qu’à 17h50 cela serait compliqué et bien non. On me répond que je peux passer récupérer les clés de l’accueil municipal. J’arrive 5 mn plus tard à la mairie, je paye pour l’accueil et lorsque je donne mon prénom la dame me dit que quelqu’un que j’ai rencontré à Châteauroux souhaite m’avoir au téléphone. Elle nous avait renseigné pour faire tamponner notre crédentiale. Merci à elle car nous avons eu un beau tampon avec le profil du château. La dame de la mairie me dit aussi qu’elle a vu un article sur nous dans le journal. Elle me fait gentiment une photocopie. Nous voici donc repartis pour l’accueil pèlerins avec nos crédentiales tamponnées. Nous arrivons dans un magnifique bâtiment. Nous allons bien dormir cette nuit. Petit brin de causette avec 2 néerlandaises qui font également le chemin. Puis nous repartons pour dîner au restaurant. Philippine va prendre des goûts de luxe. Nous sommes arrêtés plusieurs fois par des personnes qui nous reconnaissent suite à l’article de la Nouvelle République. Nous dînons au restaurant le Georges Sand où Philippine tombe nez à nez avec un petit chien au nom très classe de Petrus. La voici le promenant en laisse dans le restaurant. Ambiance très sympathique et délicieux dîner de produit locaux. Un régal ! Nous repartons dans notre royaume pour nous reposer de cette grande journée. Bonne soirée à tous !

On a besoin de vous !

Nous avons besoin de vous ! 👉 Pourquoi ❓: Contribuer au défi Compostelle Père Fille et être acteur de la diffusion du message : « Le Handicap peut aussi être une opportunité pour relever des défis. » 👉 Comment ❓: En organisant une vente caritative « Les Perles de...

lire plus

12 juillet : Etape 14 : La Souterraine – Bénévent l’Abbaye

🏁 Etape 14 - La Souterraine - Bénévent L’AbbayeEt voilà, nous sommes arrivés un peu plus tôt que prévu ! Nous avons bien avancé. Nous avons parcouru un peu plus de 350 km sur ce deuxième tronçon. Après une grasse matinée de Philippine jusqu’à 9h nous nous mettons en...

lire plus

11 juillet : Etape 13 : Crozant- La Souterraine

🏁 Etape 13 - Crozant - La Souterraine Nous voici donc regonflés à bloc après une bonne nuit de sommeil. Nous repartons sous un beau ciel et un journée qui s’annonce pas trop chaude. Après être montés jusqu’à Crozant, nous redescendons vers la Creuse pour la suite de...

lire plus