Bonjour à tous,
Quelle joie de vous retrouver après cette année particulière ! Nous voici donc de retour pour ce 3ème tronçon. Nous sommes partis à 14h de Bénévent Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a été remis dans le bain dès les premiers kilomètres. On craignait la pluie et la boue. C’est à nouveau les arbres en travers du chemin qui nous ont testés 3 kilomètres après notre départ. Impossible de passer par le chemin prévu donc passage de 200 mètres à travers bois. J’ai arrêté de compter après 10 arbres enjambés et « enroué » pour finir par devoir dévaler un fossé de plus de 2 mètres de haut. Nous revoilà sur une petite route. Je me dis que le plus dur est fait. Malheureusement la suite prouvera le contraire. Nous continuons donc en slalomant entre les nuages. La nuit dernière un gros orage est passé au dessus de nos têtes mais pas aujourd’hui ! Ouf 😰 ! Après quelques frayeurs de Philippine en traversant le bois. Nous voici à monter et descendre pas des petites routes et chemins. Enfin descendre, c’est un bien grand mot puisque la plus grande partie du chemin se fait en montée et dans des chemins remplis de cailloux. J’ai tout le temps d’admirer la richesse du sol puisque lors des montées je suis bras tendus pour pousser le chariot afin d’avoir un maximum de force. J’ai du perdre un kilo rien qu’en transpiration alors qu’il ne fait que 17-18 degrés. Les montées succèdent aux montées et les descentes ne sont guerre mieux puisque sur d’étroits chemins remplis de gros cailloux et rochers.
Bref vous avez compris que la remise en route a été physique. Arrivés au point le plus haut de notre trajet il nous restait 9 kilomètres 🥵🥵
Mais nous n’avions pas de pluie ! Je n’ose imaginer le même chemin sous des trombes d’eau. Je pense que je n’aurais pas pu passer.
Nous voici avançant jusqu’à rencontrer Jasmine, une pèlerine venue de Belgique ayant déjà parcouru par monts et par vaux une bonne partie des différentes voies de Compostelle. Cela tombe bien, nous nous arrêtons au même endroit. Nous avançons donc ensemble en échangeant sur nos expériences réciproques. C’est parfait, cela fait paraître le chemin moins long. J’avais noté une première étape courte d’une douzaine de kilomètres mais en réalité nous en avons fait beaucoup plus et en montée et tout cela en partant tard. Bref nous nous sommes remis dans le bain tout de suite !
Nous arrivons enfin à notre destination et reprenons les bonnes habitudes. Préparation des lits, douches, rangement, dîner, petit coup de téléphone à Maman et à Agathe, la grande soeur de Philippine, lavage de dents, lecture puis au lit. Je profite du sommeil de Philippine pour vous écrire ces quelques lignes. Un immense merci pour tout vos messages, encouragements et images, que Philippine aime beaucoup. Je n’ai pas le temps de répondre à tous mais sachez que c’est grandement apprécié 🙏🙏🙏.
Demain nous avions prévu de dormir sous la tente mais je pense que nous allons attendre un meilleur temps, donc nous ne savons pas encore où nous allons dormir.
Nous vous donnons rendez-vous demain pour la suite de nos aventures…

29 juin : Pondaurat – Bazas

Bonjour à tous ! Nouvelle très belle journée qui commence tranquillement (trop peut-être ). Je prends moins de temps pour préparer les étapes et notamment celle d’aujourd’hui. Nous voici donc partant gentiment vers 10h. A ma décharge, il faut quand même un peu de...

lire plus

28 juin : Montsegur – Pondaurat

Bonjour à tous ! Nouvelle journée, nouveaux défis, nouvelles joies ! Après la récompense de notre hébergement suite au plan A, B, … , F tombés à l’eau, nous avons dormi comme des princes 🤴🫅 ! Petit déjeuner croissants 🥐 ! 😋 Nous nous remettons en route non sans avoir...

lire plus

27 juin : Pellegrue – Montsegur

Bonjour à tous, Nous voici donc sur notre deuxième étape. Philippine après avoir fait la police du silence s’est finalement endormie rapidement pour se réveiller… à 5h30 ! Heureusement elle s’est rendormie mais pas moi 😬. J’en ai profité pour lire tranquillement tout...

lire plus