Bonjour à tous, vous l’avez vu la journée d’hier a été épique… et elle n’était pas finie. Juste après la publication nous sommes allés nous coucher dans un four 🥵. Alors que dehors la température redescendait il faisait encore extrêmement chaud dans la chambre. Philippine a fini par trouver le sommeil 💤 mais ce n’est pas mon cas. En fait je cogite la journée de demain. Ils annoncent des grosses chaleurs plus de 36 degrés. Je sais que j’ai demandé déjà beaucoup à Philippine dans les 3 premiers jours qui ont été mouvementés. Je sais qu’il faut que je passe plus de temps avec elle pour jouer juste tout les deux. Ça cogite tellement que je redescends tester les nouvelles chambres à air car j’ai toujours un petit doute. Mais tout est ok et je fini de remonter la roue à minuit. Je remonte me coucher mais je mets mon réveil pour 3h45. Je sais que j’aurais un cycle de sommeil 😴 suffisant pour assurer demain. Le réveil sonne mais je prends le temps d’émerger puis j’entends que Philippine est réveillée. J’en profite pour l’installer dans la salle à manger pour son petit déjeuner pendant que je fais les aller retour pour récupérer le plus discrètement possible toutes nos affaires. Mine de rien ça prend du temps et nous nous mettons en route à 5h. Il fait encore nuit noire. Heureusement j’avais prévu une frontale. Dans l’épisode d’hier j’ai dû perdre le câble micro usb de mon chargeur de lampe frontale et du haut parleur de Philippine. Il va falloir que je trouve une solution.
Il fait toujours près de 23 degrés dehors mais par rapport à notre four c’est très frais. Petite pause chez le boulanger puis nous sortons de la ville et j’allume la frontale. C’est assez particulier d’avancer de nuit. A défaut de vision l’ouïe et l’odorat sont plus affûtés. Pas si petite la montée du matin ou de la nuit on ne sait plus trop. C’est encore très tendu tellement ça grimpe mais ça finit par le faire grâce aux premiers pèlerins qui me rejoignent et me donnent un coup de main. Le soleil se lève mais est un peu voilé. Parfait il fera moins chaud tout de suite. En préparant le périple j’avais repéré qu’il y a avait un camping à Estella. Je ne dis rien à Philippine. Nous marchons rapidement voir très rapidement dès que nous trouvons du plat ou du moins des chemins relativement praticables. Nous nous éloignons des reliefs des jours précédents. Pour être honnête je suis soulagé car j’ai plus l’impression d’avoir fait 3 jours de musculation intensive que de marcher sur le chemin. Je savoure donc les routes blanches qui serpentent au milieu d’une campagne aride.
Dans les montées on nous double ou on nous aide, dans les lignes droites ou les descentes je reprends tout le monde. Aujourd’hui petit coup de main de 🇮🇹 🇮🇪. Nous finissons par arriver en vue d’Estella. Je vais jusqu’à l’entrée de la ville avant de me rendre compte que j’ai loupé la route 700 mètres avant. Bon la piscine me motive ou plutôt la perspective de voire Philippine heureuse de sortir un peu du chariot. Je repars en sens inverse et croise plusieurs pèlerins perplexes. Je leur fait signe de continuer et leur explique que je vais au camping. Les derniers kilomètres ne sont pas simples car il commence à faire chaud 🥵 !
Nous finissons par arriver au camping et Philippine réalise que nous dormons sous la tente et qu’il y a une piscine 🏊‍♂️ . Le combo gagnant de la meilleure journée (bon faut quand même des frites 🍟 et un burger pour vraiment tout cocher).
Nous allons nous installer. À peine la tente 🏕️ montée, Philippine s’engouffre dedans pour se mettre en maillot de bain. Je crois que je n’ai pas le choix. Direction la piscine ou plutôt les piscines. Une pataugeoire (pour les bébés dixit Philippine) et une piscine de grand (parce qu’elle est grande elle). Je vais donc avec elle. C’est plutôt frais à mon goût surtout après les chaleurs du chemin mais c’est rudement bon. Philippine est comme un poisson dans l’eau. Il lui faut la promesse d’aller manger quelque chose pour la faire sortir de l’eau. Direction le bar du camping et nous voilà à la tête de 2 énormes hamburgers frites. Yes, j’ai coché toute les cases de la journée parfaite. Hamburger tellement gros que je finis tout juste le mien plus un partie de celui de Philippine. Retour à la tente pour faire notre lessive puis piscine. Il fait vraiment chaud, petite pensée pour les pèlerins qui ont fait le choix de marcher sous le soleil 🌞. Philippine est vraiment à l’aise dans l’eau, c’est un vrai plaisir. Elle remercie 10 fois pour cette journée 🥺
Retour dans notre tente ou la température baisse car le vent se lève !
Petite salade pour avancer léger demain, brossage de dent, pyjama et au lit 🛌
Bonne nuit à tous ! 😴

 

19 juillet : Hontanas – Boadilla del Camino

Le temps passe vite ⏳, nous sommes déjà au 7ème jour de marche 🚶‍♂️, on perd rapidement la notion de temps et d’espace aussi. Je prends de plus en plus de plaisir à ne pas planifier nos journées 😊. On part le matin 🌅, on marche 🚶‍♀️, on profite 😌 et on s’arrête quand...

lire plus

17 juillet : Burgos – Hontanas

Bonsoir à tous,   Je vous écris d’un petit patio où coule une fontaine 💧. Cela fait du bien d’entendre le bruit de l’eau après une journée passée sous la chaleur 🌞. Mais commençons depuis le début. Réveil à 5h30 ⏰ pour un départ à 7h, le soleil se levant sur la...

lire plus

17 juillet : San Juan de Ortega – Burgos

Bonjour à tous, Quelle journée ! 😅 Je ne vais pas commencer comme cela chaque jour, mais c’était à nouveau une magnifique journée sur le chemin. 🌞 Nous avons donc dormi au monastère de San Juan de Ortega. 🏰 Les premiers pèlerins se réveillent à 5h30. ⏰ Je n’avais pas...

lire plus