8 juillet : Sauveterre de Béarn – Sauveterre de Béarn

8 juillet 2022

0 km (et ça fait du bien !)

Bonjour à tous,
Vous l’avez compris nous avons passé une journée off (sans marcher). Après la grosse étape d’hier en termes de difficulté, nous profitons du fait que nous avions une journée d’avance pour nous reposer un peu. Grasse mat jusqu’à 7h20 et c’est Philippine qui m’a réveillé (ce qui montre que j’avais besoin de dormir). Nous prenons notre temps pour nous lever et Bernard et Florence qui sont juste à côté de nous, nous invitent à partager leur petit déjeuner. Que c’est bon de prendre son temps ! Et quelle chance nous avons de pourvoir échanger avec Bernard et Florence. Il tiennent un gîte sur la voie du Puy (le 1000 bornes pour les connaisseurs). Quel échange riche sur la philosophie de l’accueil, les valeurs qui les animent au quotidien dans l’accueil des pèlerins, sur voir le cadeau caché 😉 dans les demandes farfelues. Ce qui est important pour soi, pour les autres, sur comment savoir dire non pour ne pas se laisser happer par ce travail exigeant (6h-9h 7 jours sur 7). Comment prendre du recul par rapport à une situation, mieux se connaître soi pour mieux connaître l’autre. Autant de sujets de discussion à bâtons rompus qui nous amènent à… 11h30 ! J’ai ma réponse sur quand est-ce que je prends un jour de repos. En effet nous sommes filmés sur 2 jours précis et comme nous avons bien avancé nous avons un jour d’avance sur le planning. J’en profite pour caler les étapes à venir et contacter les hébergeurs pour leur faire part de nos spécificités puisque nous serons 4 dont 2 non pèlerins. Comme dirait l’autre « il n’y a pas de hasard que des rendez-vous ! » on nous a communiqué le numéro d’une hébergeuse (je ne sais pas si c’est comme cela que l’on dit mais vous aurez compris le principe) que Bernard et Florence connaissent ! 😃
Bref notre hébergement est tout trouvé pour dimanche.
Et en même temps j’ai mes éclaireurs ou plutôt nos anges gardiens qui nous préviennent des obstacles et des possibilités qui s’offrent à nous (🙏 Francois – qui vient d’arriver à Saint Jean Pied de Port et 🙏 Robert et Toos). Nous déjeunons tranquillement juste avant de s’accorder un bonne sieste. Puis direction la rivière juste à côté où nous trouvons l’endroit idéal pour nous baigner ou plutôt pour faire trempette. Vous avez compris que j’étais pas un adepte de l’eau froide 😀.
Nous arrivons en même temps qu’une famille avec deux jeunes garçons, qui se sont installés au camping non loin de nous. On profite de l’eau et du soleil 🌞. Retour au camping puis douche et jeux. Nous sommes invités à boire l’apéro chez la famille avec qui Philippine a bien sympathisé. Elle est adoptée tant et si bien qu’elle passe son diner avec eux (je lui ai préparé un petit sandwich au fromage qui a littéralement fondu dans la boite, je vous passe les détails et l’odeur pour quelqu’un qui n’aime pas le fromage 😂😂😂.)
Pour ma part je suis invité chez Bernard et Florence à tester une nouvelle recette qu’ils feront, si le test est concluant, dans leur gite pour rassasier les pèlerins affamés : omelettes à la piperade basquaise ! Un délice, encore quelques améliorations possibles mais vu les conditions de préparation et les moyens à disposition de Bernard, c’est un franc succès et un futur best seller du gîte des 1000 bornes. Belle discussion encore, ça interroge de voir que l’on peut discuter des heures avec certaines personnes et cheminer tous ensemble pour découvrir de nouvelle façons de voir, de penser : un bon moyen de remettre en question sa façon de voir ou se rendre compte d’une perspective que l’on n’avait pas vu avant.
J’attrape la pirouette avant qu’elle ne se glisse dans le lit de la famille. En allant se laver les dents, on croise Bernard qui est en train de faire la vaisselle. Spontanément Philippine lui demande de lire une histoire, je pense qu’elle veut plutôt dire qu’elle souhaite qu’il lui raconte une histoire comme hier. Les voici qui s’installent rituellement autour de la table pour la désormais fameuse histoire du soir. Il s’agira ce soir d’un oiseau, de caroline et de la lune. Philippine est à point pour aller se coucher. Elle dort comme un bienheureuse juste à côté de moi.

Quelle chance nous avons eu de vivre cette journée qui fut reposante et bien à propos après celle d’hier. Quel beaux échanges avec Bernard et Florence.
Et quelle joie de pour vivre tous ces moments avec Philippine.

Très bonne nuit à tous et rendez-vous demain pour l’étape vers Saint Palais !

 

 

19 juillet : Hontanas – Boadilla del Camino

Le temps passe vite ⏳, nous sommes déjà au 7ème jour de marche 🚶‍♂️, on perd rapidement la notion de temps et d’espace aussi. Je prends de plus en plus de plaisir à ne pas planifier nos journées 😊. On part le matin 🌅, on marche 🚶‍♀️, on profite 😌 et on s’arrête quand...

lire plus

17 juillet : Burgos – Hontanas

Bonsoir à tous,   Je vous écris d’un petit patio où coule une fontaine 💧. Cela fait du bien d’entendre le bruit de l’eau après une journée passée sous la chaleur 🌞. Mais commençons depuis le début. Réveil à 5h30 ⏰ pour un départ à 7h, le soleil se levant sur la...

lire plus

17 juillet : San Juan de Ortega – Burgos

Bonjour à tous, Quelle journée ! 😅 Je ne vais pas commencer comme cela chaque jour, mais c’était à nouveau une magnifique journée sur le chemin. 🌞 Nous avons donc dormi au monastère de San Juan de Ortega. 🏰 Les premiers pèlerins se réveillent à 5h30. ⏰ Je n’avais pas...

lire plus