7 juillet 2021 : Sorges – Périgueux

7 juillet 2021

Quelle étape magnifique ! Et quel plaisir de la parcourir. Tout commence avec un magnifique lever de soleil à travers les nuages. Nous partons vers 8h15 avec Arnaud, petit passage par l’église et la place du village puis nous débouchons tout de suite sur une campagne magnifique ! On alterne entre chênes truffiers et sous bois en forêt, tout cela en légère descente. On passe de châteaux en maisons périgourdines. De jardins en champs de blé. Les sentiers sont praticables en chariot puisque la terre est chargée de pierres, ce qui empêche la formation de boue telle qu’on l’a connue les jours précédents.
Grande pause pique nique avec l’indispensable partie de 7 familles et de Uno. Puis petit bout de chemin avec des randonneurs. Nous avons croisé énormément de cèpes jusqu’à présent mais tous trop vieux et donc mangés par les limaces. Nous croisons un premier cueilleur avec lequel nous discutons pendant 1/4 d’heure. Après avoir travaillé pendant des années aux espaces verts, il se reconvertit en cordonnier et profite de son temps libre pour marcher et ramasser des champignons.
Philippine est en pleine forme et profite de la musique que nous écoutons tous les deux ou avec le casque de sa boîte à musique.
Nous tombons sur une succession de cèpes que je finis par récolter mais que je jetterai un peu plus tard, ceux-ci étant très avancés. Philippine profite pour une fois d’un chariot en mode berceau plutôt qu’en mode machine à laver pour faire la sieste. Le soleil joue avec les feuilles et projette un succession de tâches dorées et d’ombres mystérieuses. Nous croisons 2 autres marcheurs avec qui nous philosophons pendant 1/2 heure. Anciens restaurateurs sur Paris, ils sont retournés une seule fois à Paris et ne comprennent pas comment il ont pu tenir aussi longtemps à Paris. Nous ne sommes plus qu’à 6 kilomètres de Perigueux. Avec le beau temps et un parcours très roulant, je n’ai pas vu les kilomètres défiler mais il nous reste à rentrer dans Perigueux. Entrée dans la ville nettement moins drôle avec un première partie en montée sur un route qui tourne. Il me faut donc passer de la droite à la gauche régulièrement pour que les voitures aient un maximum de visibilité sur nous. Une fois montés, il nous faut redescendre mais il n’y a pas de trottoir et la pluie se met à tomber de plus en plus fort. Nous arrivons enfin dans le centre ville où trône un manège. Petit tour en voiture Oui Oui et Philippine comprend sans trop râler qu’il n’y a qu’un seul tour. Nous arrivons enfin à notre hébergement où nous sommes installés comme des rois chez Sophie, qui nous reçoit très gentiment avec Ella une Jack Russell de 12 ans. Grandes caresses et léchouilles. Philippine prend la direction des opérations en disant au chien ce qu’il doit faire ou pas.
Après un dîner de fête avec steaks hachés en provenance directe de chez le boucher et surtout frites, la journée finit en apothéose pour Philippine.
Petit jeux d’ombre avec la lumière avant de nous coucher. Demain nous continuons le chemin en prenant la variante de Bergerac. Il me faut appeler et réserver un plus plus tôt car il y a un peu moins d’hébergements sur cette partie.
1000 mercis pour vos commentaires et encouragements et à demain.

 

 

 

13 juillet : épilogue

Bonjour à tous,   Désolé pour l'attente !!!!! Comme je le disais : nous l'avons fait !!!! Ce fut dur, ce fut long, ce fut rempli de doutes et ce fut beau, grandiose, magnifique.   Prenez un café, un thé ou ce que vous voulez car je me suis rattrapé de mon...

lire plus

Ostabat – Saint Jean Pied de Port

Grosse étape Je suis désolé, la publication sera courte car il est déjà 23h après n’avoir dormi que 5 heures la nuit dernière. Demain réveil à 5h pour notre étape Saint Jean - Ronceveau. Départ à 9h avec Vincent notre cadreur pour aujourd’hui et demain. Nous avons...

lire plus