Bonjour à tous !
Quelle journée mais d’abord quelle nuit ! Il a fallu que j’arrache Philippine au jeux des questions réponses sinon nous nous serions couchés à 23h 🕚 !
C’est un peu le bazar dans la tente 🏕 Mais on arrive à se faire une place pour dormir. On tombe vite dans un sommeil profond tous les deux. Petit réveil vers 1h du matin, j’en profite pour changer les appareils à charger. Philippine se colle à moi et cherche ma main pour se rendormir. Je suis réveillé vers 6h. La luminosité augmente à partir de 5h30 ! Je commence à ranger pendant que Philippine dort toujours. Sac de couchage, matelas de sol, puis chaque chose à sa place. Je mets tout dehors pour y voir plus clair. J’ai fini de tout sortir mais Philippine dort toujours. Lâchement je sors l’arme ultime un petit dessin animé de Mascha et Michka (un ours et une petite fille pour les néophytes). Je l’assoie dehors tout en l’habillant. Je finis de plier les affaires. Petites toilettes, petit déjeuner, lavage de dents et nous voici fin prêts. Toos et Robert (le couple de néerlandais) nous ont devancés de quelques minutes. Nous filons vers le centre ville (le camping est en contrebas). Grosse côte pour se chauffer qui finit pas 5 marches. Philippine descend pour me permettre de monter 🤪 !
Nous arrivons sur le parvis d’une église où une fan de Philippine lui offre un petit cadeau: un beau bracelet avec des étoiles, nous discutons nous en cheminant vers l’accueil jacquaire pour voir s’il y est possible de tamponner nos crédentiales. C’est vide ! Tant pis. J’en profite pour vérifier la tension des rayons. Je fais ça au bruit comme si j’accordais une guitare ! Quelques rayons se sont desserrés mais rien de bien méchant. Nous sommes fins prêts. La nuit a porté conseil mais j’attends d’arriver à Hagetmau pour voir. Nous démarrons avec le soleil en train de monter doucement dans le ciel. Les couleurs sont sublimes, il n’y a pas un nuage ! Nous avançons bien et j’ai même le temps de faire quelques plans avec le drone (qui marche très bien maintenant). Nous ne sommes plus très loin d’Hagetmau lorsque j’entends une petite voix qui sort du chariot « J’ai faim moi ! » Il doit être 11h. Je lui dis que l’on va bientôt s’arrêter mais tous les 100 «mètres « J’ai faim moi ! » Avec le « moi » plaintif de celle que l’on n’aurait pas nourri depuis 4 jours 😀. Nous arrivons à Hagetmau au bout du 300eme J’ai faim. Non sans avoir rattrapé Robert et Toos puis Dominique. Nous tombons sur l’office de tourisme où j’envoie Philippine faire tamponner les crédentiales. Elle est à peine rentrée que j’entends un grand « Mais c’est Philippine » Notre venue était attendue et suivie. Nous sommes accueillis comme des rois avec tampon sur la crédentiales et Philippine a même droit à de magnifiques cartes postales à colorier. Ne reste plus qu’à apaiser le « J’ai faim » Direction la boulangerie, salade pour moi et énorme hamburger pour Philippine. Ne reste plus qu’à trouver un endroit sympa pour déguster notre déjeuner. Re-demande de conseil à l’office de tourisme qui nous indique un super parc avec plein de jeux. Nous voici avec le parc pour nous tout seuls, juste à côté des arènes.
Je passe le hamburger à Philippine qui me fait un drôle de tête. Elle n’en veut plus. Je lui explique qu’il ne faut pas me demander quelque chose pour ensuite me dire qu’elle n’en veut plus. Bon elle retourne à son traditionnel sandwich au fromage. Moi qui n’aime pas le fromage, c’est toujours un plaisir de lui faire son sandwich surtout quand j’ouvre la boite et que le fromage a commencé à couler 🥴
Me voici donc avec un mega hamburger. Je m’étais dit qu’ayant encore pas mal de route j’allais manger léger ben c’est raté. Cela dit, le hamburger 🍔 était délicieux !
On prend notre temps et Philippine teste les jeux les uns après les autres. Elle passe 1/2 heure à jouer avec ses playmobils sur le tourniquet. Et oui car Philippine n’est pas seule dans le chariot. En plus des 4 playmobils nous transportons les copains de classe de Philippine. Surprise de sa maîtresse juste avant que l’on parte. Nous avons donc toutes les têtes des copains sur le corps d’un pèlerin. C’est sans doute pour cela que le chariot est bien lourd. Pour se distraire Philippine a :
– des gommettes
– des coloriages
– des livres pour lire seule
– une corde à sauter
– un pouic pouic (bon en fait on m’a dit que ça s’appelait piou piou mais bon ! )
– un uno
– un jeu de mistigri
– des playmobils
– l’ipod que son grand frère lui a gentiment prêté pour écouter de la musique
– un casque rose
Bref elle a de quoi s’occuper et moi de quoi porter 🥵🥵🥵
Nous nous remettons en route non sans avoir refait le plein d’eau. J’ai calculé que je consomme du 15-20 litres au 100. Comprendre 3 à 4 litres d’eau par jour ! 💦 💦 💦 . Vous voyez le genre de chose auxquelles on pense sur le chemin 😀😃😃
Il fait chaud mais Philippine a envie de marcher avec ses bâtons. Nous sortons donc de la ville Philippine ouvrant la voie. Nous ne tardons pas à retrouver le chemin qui serpente entre les champs de maïs et de tournesol. Beaucoup de route aujourd’hui !
Nous continuons en écoutant de la musique 🎶. C’est Philippine qui gère la playlist donc nous avons eu :
– l’intégrale des chants de Noël par Glorious (c’est bien, ça rafraichit 🥶🥶🥶)
– les musiques du film Sister Act
– l’intégrale les chansons des Frangines (gros succès chez Philippine qui chante en même temps !)
– Le tube de Cilou sur la Trisomie
Puis se profile à l’horizon une très grosse côte, me voici soufflant sous l’effort. Chaque mètre est un mètre de gagné. Presque arrivé en haut qui vois-je Robert et Loos qui font une pause sur le côté 🥵. J’en profite pour leur demander combien il reste de kilomètres. Plus que 3. Je m’attendais à encore 10. En fait quand je pars je ne regarde pas dans le détail le nombre de kilomètres. Je sais juste si c’est un petite, une moyenne ou une grosse étape. Et sur mon téléphone s’affiche la carte mais très zoomée pour avoir les détails donc j’avance tant que je trouve pas ça trop dur et je ne regarde pas combien il reste de kilomètres. J’étais prêt à marcher encore plusieurs heures. A tel point que j’ai regardé à combien était la prochaine étape. Mais point trop n’en faut. Nous finissons donc la montée pour les derniers kilomètres mais non des moindres. En effet une dernière grosse côte se profile. A chaque grosse côte, je pense à Saint Jean Pied de Port, où 9 kilomètres de montée nous attendent dès le départ ! Gloups ! Mais pour l’instant chaque chose après l’autre et les moutons seront bien gardés comme dirait l’autre ! Petite descente pour finir en beauté à la mairie. Nous sommes les premiers et personne n’a le code mais nous passons par une autre porte ! Grande salle communale avec d’un côté 6 lits et de l’autre cuisine, douche, toilettes. C’est parfait ! Petit coup de fil à la base arrière pour voir comment cela se passe à la maison. Dernier jour de révision du bac français pour un grand frère de Philippine. Demain c’est le grand jour. Robert et Loos arrivent peu après. Douche, lessive, diner.
Entrecoupée d’un visite de Madame le maire et de son mari qui lui s’occupe d’accueillir les pèlerins. Pleins d’histoires et d’anecdotes sur le chemin et le pays autour.
Nous allons nous coucher tôt pour clôturer cette grande étape. Demain petite étape vers Orthez.
Nous avons donc un jour d’avance sur le planning puisque nous avons fait aujourd’hui 2 étapes en une !

Nous vous souhaitons un très bonne nuit

Ps : 1000 mercis pour vos commentaires que je n’ai pas eu le temps de lire en intégralité faute d’un réseau suffisant au camping hier

 

 

13 juillet : épilogue

Bonjour à tous,   Désolé pour l'attente !!!!! Comme je le disais : nous l'avons fait !!!! Ce fut dur, ce fut long, ce fut rempli de doutes et ce fut beau, grandiose, magnifique.   Prenez un café, un thé ou ce que vous voulez car je me suis rattrapé de mon...

lire plus

Ostabat – Saint Jean Pied de Port

Grosse étape Je suis désolé, la publication sera courte car il est déjà 23h après n’avoir dormi que 5 heures la nuit dernière. Demain réveil à 5h pour notre étape Saint Jean - Ronceveau. Départ à 9h avec Vincent notre cadreur pour aujourd’hui et demain. Nous avons...

lire plus