Tel Hannibal et les délices de Capoue nous quittons Eliane avec un pâté sous le bras. Nous voici prêts à affronter les éléments car de la pluie est annoncée. Nous démarrons à 9 heures sonnantes pour faire une première halte au routier du coin. Philippine innove en trempant son pain dans son jus de fruit. Pourquoi pas après tout ? Les premières gouttes tombent mais ce n’est pas la grosse averse. Enchaînement de montées, descentes. Philippine s’agite à chaque fois que l’on croise un camping car. C’est son rêve depuis les précédents tronçons que de dormir dans un camping car. Elle en a bien un mais en version playmobil, c’est donc un peut petit pour dormir dedans.
Silouane, le cousin de Philippine, a déjà pris le départ de la course qu’il court au profit de Compostelle Père Fille. Nous suivons et transpirons en même temps que lui tout au long du trajet. Alternance de sentiers et routes, de chiens qui aboient et de jardins avec nains et autres moulins à vent.
Midi arrive et nous voici à un village où le soleil pointe le bout de son nez. Grande pause pique nique Philippine part seule à 50 mètres pour aller laver les bols. Elle revient toute fière.
Reprise de la route quelques passages boueux mais rien d’insurmontable. Nous écoutons de la musique alors que les kilomètres défilent. Alternance de grand beau temps d’été et de pluie.
Au fil de l’après midi le ciel devient de plus en plus noir et les averses se transforment en pluie forte. Heureusement nous sommes souvent en sous bois.
Une première grosse montée boueuse teste mes forces. J’arrive hors d’haleine en haut de la côte.
La pluie tombe drue sur un sol gorgé d’eau et ce qui devait arriver arriva, un gros passage de boue. Impossible de passer à gauche ou à droite donc je traverse comme je peux, ou plutôt je patine comme je peux. 20 minutes pour faire 40 mètres.
Après être beaucoup montés nous redescendons sous une forte pluie sous les arbres où il fait presque nuit. Philippine commence à avoir peur. La pluie fait du bruit sur la capote et elle ne doit pas voir grand chose dans le chariot. Alors que nous sommes presque arrivés petite blague de fin de trajet : un pont en bois mais pas assez large : trempé pour trempé je traverse en plein milieu en faisant un bond de cabri que je dois capturer avec l’appareil photo. Juste derrière une surprise nous attend. Nous voici en plein milieu d’un troupeau de chèvres 🐐 , moutons 🐑 et autres chiens 🐕. Philippine ne résiste pas et sort du chariot en dépit de la pluie. Sachant qu’il ne reste qu’un ou deux kilomètres, ce n’est pas très grave si elle est mouillée. La voici donc au milieu des animaux, très à l’aise, à donner des ordres aux chiens pour contenir le troupeau. Beau moment d’échange avec la personne qui s’occupe des chèvres.Au bout de 3/4 d’heure il nous faut y aller je remets Philippine humide dans le chariot et lui retire chaussures et chaussettes trempées.
Nous finissons par arriver humides et crottés au gîte où un hospitalier nous accueille très gentiment. A nouveau dîner délicieux. Il en faut peu pour que Compostelle Père Fille se transforme en pèlerinage gastronomique.
Nous voici au terme d’un nouveau trajet humide. Demain s’annonce ensoleillé 🌞
Bonne soirée à tous !

 

 

 

12 juillet : Saussignac – Sainte Foy la Grande

On y est !!!! Nous sommes arrivés à Sainte Foy. Après une bonne nuit commencée à chasser les moustiques, nous repartons vers 9h pour finir tranquillement notre tronçon en espérant arriver à bon port. Petit démontage / remontage / reréglage de roue, nous repartons par...

lire plus

11 juillet : Bergerac – Saussignac

La journée a très bien commencé sous le soleil. Après avoir bien dormi, nous voici d’attaque pour ce qui doit être une étape courte. Visite de Bergerac puis messe et décollage vers les vignes. Nous quittons Bergerac vers 12h. Je cherche en vain un coin sympa à l’ombre...

lire plus

10 juillet : Pont Saint Mamet – Bergerac

Grande et belle étape aujourd’hui. Levés avec le soleil à 6h30 et départ à 7h30. Une fois n’est pas coutume nous commençons notre journée avec un grande descente jusqu’à l’épicerie d’hier où nous avons pris notre petit déjeuner. Puis départ pour une longue route, ciel...

lire plus